Les collectivités territoriales sur les réseaux sociaux ? Les chiffres!

Remercions l’institut Edgar Quinet qui a publié cet été son baromètre « Collectivités Territoriales et Réseaux Sociaux », qui analyse la présence et l’activité des collectivités territoriales françaises sur Twitter et Facebook.

Parmi les principales informations mises en avant dans cette parution,  44% des départements possèdent une page Facebook officielle tandis que 33 villes, sur les 50 les plus peuplées, sont présentes sur le réseau social. En termes de classement, la Picardie figure sur la première marche du podium avec plus de 20 000 fans. Elle distance donc largement l’Auvergne et le Poitou-Charentes qui détiennent respectivement près de 12 000 et un peu plus de 8 000 fans. Parmi les villes les plus actives sur le réseau social aux 900 millions d’utilisateurs, le classement reste inchangé avec Paris, Lyon et Bordeaux qui trustent les premières places.

Sur Twitter, peu d’évolutions également. Tout comme le mois précédent 60% des régions françaises ont un compte sur le site de micro-blogging tandis qu’1 ville sur 2 est également présente sur la plateforme. Enfin, 35% des départements se seraient également lancés sur ce réseau social.

En termes d’usages, l’institut souligne toutefois une tendance à l’engagement. En effet, sur Facebook, on note une hausse de 20% des pages actives pour les régions en l’espace de 2 mois. Un dynamisme que l’on retrouve également au niveau des villes et dans une moindre mesure au niveau départemental.

Statistiques Région Villes

Le community Management français et Américain en Data-vision

Réalisée par Alexi Tazzin de l’Agence Blueboat, cette infographie éloquente et épurée repose sur deux études signées Regionsjob et Anov Agency pour la France et Social Fresh pour les Etats-Unis. Il s’agit ici de comparer les métiers de community manager pratiqués des deux côtés de l’Atlantique. La parité est-elle respectée ? Les salaires sont-ils les mêmes ? Qui est le plus créatif ? Mieux que des mots, voici la création:

Plus qu’un écart, on note de vraies différences dans la manière d’appréhender la fonction de CM. Le plus surprenant est de voir que les Américains envisagent cela comme une fonction créative et institutionnelle sur le mode publicitaire alors que les Français campent sur une position d’animation communautaire où le dialogue de promiscuité est privilégié. Il y a fort à parier que ces tendances s’effacent avec le temps. Wait and see…